l'actualité

Lundi 26 Octobre

18 h 40  -  Tensions entre la Turquie et la France

Remy Molinari
"Surtout, ne prêtez pas attention aux marques françaises, ne les achetez pas" a déclaré le président turque ce lundi, comme c'est le cas dans plusieurs pays du moyen orient.
Erdogan lance un appel à boycotter les produits français, ceci en réaction aux propos d'Emmanuel Macron sur le droit de caricaturer le prophète Mahomet après l'assassinat de Samuel Paty.
Le président turque parle d'une campagne de lynchage contre les musulmans et la compare à celle contre les juifs d'Europe avant la seconde guerre mondiale.
Il en appelle à l'Union Européenne.
Alors, pourquoi la caricature est-elle si importante en France ?
Pour Rémy Molinari, caricaturiste de notre région, la polémique est le but même de la caricature.

10 h 04  -  Saint-Raphaël : Escapades en mobylettes

A Saint-Raphaël, Elisabeth Perroni, une passionnée collectionne plus de 90 mobylettes.
Elle propose des escapades d'environ 2h30 sur ces engins mythiques.
Ces balades permettent d'aller jusqu'au Trayas par la corniche d'or.
Autre option, la montée du Pic de l'Ours.

9 h 55  -  Football : Résultats contrastés pour les clubs azuréens

Patrick Vieira
Monaco a eu les yeux plus gros que le ventre !
Hier soir, les hommes de Niko Kovac, très portés vers l'avant se sont fait surprendre par l'Olympique lyonnais.
Défaite 4 buts à 1.
Un peu plus tôt, Nice a fait match nul 1 partout contre Lille.
Le coach, Patrick Vieira a plutôt apprécié la copie rendue par ses joueurs, surtout après le lourd revers, 6 buts à 2 contre Leverkusen cette semaine.

9 h 45  -  La SPA dénonce les dérives du business des êtres vivants

Jacques-Charles Fombonne
La SPA s'engage contre l'instrumentalisation de l'animal et dénonce les dérives de ce business des êtres vivants.
L'association se bat contre la vente des animaux sur internet ou encore en animalerie qu'elle juge accès sur l'argent.
Pour Jacques-Charles Fombonne, président de la SPA, il faut éviter de choisir des animaux dans ces structures.

Vendredi 23 Octobre

11 h 37  -  Le mot d'ordre du gouvernement : téléchargez massivement l'appli "TousAntiCovid"

Cedric O
Le gouvernement appelle l'ensemble de la population à télécharger "TousAntiCovid" qui propose de nouvelles fonctionnalités, dont la génération d'une attestation ou encore l'actualité en temps réel du nombre de cas de malades.
Mais c'est surtout, selon Cédric O, le secrétaire d'état au numérique, un geste facile et efficace.

8 h 57  -  Couvre Feu

Le gouvernement a décidé de serrer la vis.
Près de 42 000 nouveaux cas ont été détectés hier. C'est un nouveau record.
Le premier ministre a annoncé que cela devrait encore s'intensifier dans les semaines à venir.
Il prévient que des mesures beaucoup plus dures sont envisagées.
Pour l'instant, 46 millions de personnes sont concernées par le couvre feu entre 21h et 6h du matin.
"Ces annonces viennent asphyxier des entreprises déjà lourdement impactées" prévient Renaud Muselier, le président de la région Sud.
Mais, même si dans l'immédiat la situation semble sous contrôle, le gouvernement s'attend à une forte hausse du nombre de malades et de cas graves dès le mois de novembre.

8 h 48  -  COVID-19 : dernière soirée avant le couvre feu

Carte du couvre feu
Ce soir, vous serez peut-être nombreux à sortir, prendre un verre ou vous offrir un bon dîner avant la mise en place du couvre feu.
Vos réactions enregistrées hier soir suite à l'annonce de Jean Castex.

7 h 32  -  Bandol à table

Bandol à table
A Bandol, aujourd'hui vendredi débute le rendez-vous "Bandol à table".
Jusqu'à dimanche, les meilleurs cuisiniers de la ville concoctent des menus spéciaux.
Explications d'Annick Ayfre, directrice de l'office du tourisme 

jeudi 22 Octobre

17 h 26  -  Couvre feu instauré dès le 24 octobre dans le Var, les Alpes-Maritimes et les Bouches du Rhône

Jean Castex
Jean Castex vient d'annoncer le couvre feu dans les Alpes-Maritimes, le Var et les Bouches du Rhône. Au total, ce sont 38 nouveaux départements qui sont concernés.
A partir du 24 octobre, il vous faudra une raison valable et une attestation pour tous vos déplacements entre 21h et 6h du matin.
Si vous ne respectez pas cette nouvelle restriction, vous risquez une amende de 135 euros pour la première infraction.
Ce couvre feu est mis en place pour 4 semaines.
Les acteurs culturels ou les patrons de bars et de restaurants sont très inquiets.